Valgard Index du Forum
 
 
 
Valgard Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Arthan Melhendring

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Valgard Index du Forum -> Les bas quartiers -> Parloir des Scribouillards
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arthan Melhendring


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 9
Localisation: Norfendre

MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 01:14 (2010)    Sujet du message: Arthan Melhendring Répondre en citant

(Avis aux allergiques aux BackGrounds GodMode/Kikoo/Troroxxor/Kévin, car c'est ce que vous êtes sur le point de lire :p)

On eût différent noms, Astor'thalas pour les elfes, Melhendring pour les Hommes. Arthan, ce prénom lui fut confié en l'honneur des Hommes d'Arathor dont les Melhendrings étaient originaires. Il était celui qui déchaîne des flammes de vertus grâce à une Lumière Divine qui lui a rendu sa foi pour les Trois Vertus, qui lui a donné un don, un don de puissance.


Né 15 années avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres.
Il est d’une des plus prestigieuses maisons nobles de Quel’thalas, récemment décimée : les Astor'thalas, servants du Roi Anasterian, Arthan étant le dernier de cette noble famille. Mais aussi descendant d'un famille chevalière de Lordaeron et d'Arathor, de grands guerriers des Hommes. Sa naissance en tant que "demi-sang" fut l'une des rares à être acceptée de ces deux peuples.


Ce qu'on sait de lui : 
-Il apprit l'art de la guerre et des armes de son Grand-Père maternel, à cette heure Patriarche des Melhendring et Haut-Commandant des Chevlaiers de Lordaeron. 
-Il apprit les préceptes de la Lumière au Monastère Ecarlate.
-Il eut comme professeur Alonsus Faol et Uther Lightbringer à l'aube de la Seconde Guerre sur la voie des Paladins.
-Il combattit durant la Seconde Guerre, à la bataille du Pic Rochenoire son Grand-Père mourut, ce dernier lui donna la succession en tant que Patriarche des Melhendring, malgré son jeune âge.
-Il forgea une certaine relation avec Kael'thas Haut-Soleil et Arthas Menethil en tant que l'héritier de ces des deux familles servantes de Lune d'Argent et Lordaeron.
-Il combattit le Fléau et la Légion durant la Troisième Guerre, d'abord suivant Uther le Porteur de Lumière, ensuite tenta de protéger les forêts éternelles de Quel'Thalas avec des Paladins qui avaient jurés allégeance à la famille Melhendring mais échoua, il ne put que sauver certains Hauts-Elfes de la mort en s'enfuyant à bord de navires avec ses Chevaliers, ils accostèrent en Kalimdor où Jaina Portvaillant les reçus pour combattre à Hyjal. 
-Il servit sous les ordres d'Alexandros Mograine, le Porte-Cendres ayant prit la succession d'Uther.
-Il rejoint l'Aube d'Argent et combattit aux Maleterres.
-Il participa à la première et deuxième batailles de la Chapelle d'Espoir de la Lumière.
-Il se joint à la Croisade d'Argent et devint plus tard le Haut-Paladin et l'un des seconds de Fordring.
-Il a participé au siège de la Citadelle du Trône de Glaces.



Voici l'histoire, d'un Paladin et Chevalier de la Main d'Argent...


Dernière édition par Arthan Melhendring le Jeu 25 Fév - 01:53 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 01:14 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Arthan Melhendring


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 9
Localisation: Norfendre

MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 01:14 (2010)    Sujet du message: Arthan Melhendring Répondre en citant

La Bataille du Pic Rochenoire.


L'une des plus grandes batailles d'Azeroth, d'elle beaucoup en est sorti, si nous n'avions pas remporté la victoire, que serait le monde d'aujourd'hui ?


J'étais avec les autres, ceux de la Main d'Argent et les soldats de Lordaeron, nos destriers étaient prêts à charger, Uther préparait sa masse, Lothar était paré à dégainer son épée, Turalyon, préparait sa monture à la charge. 


Le "L" de Lordaeron, le Lion de Hurlevent, la bannière de Khaz Modan, le Phénix de Quel'Thalas, le Poing de Stromgarde, et bien d'autre, nous étions tous ici... De l'autre côté, ces orcs impies qui ne voulaient que nôtre sang. De l'autre côté il y avait ceux qui ne voulaient que nôtre mort.


Là, Lothar se détacha de toute l'armée Alliée et s'avança pour faire face à la Horde, il dégaina enfin son épée :


<< Soldats ! La guerre touche à sa fin ! Ici et maintenant, nous allons briser ceux qui ont détruits nos vies, et les repousser vers l'enfer qui les a déversé. Ne retenez pas votre lame, car notre cause est juste ! N'ayez pas de pitié pour ceux qui n'en ont aucune ! Que la fureur d'Azeroth s'abatte sur ceux qui prétendent l'asservir ! Pour Hurlevent ! Pour Arathor ! Pour l'Alliance ! Mettez les en miettes ! 


- Pour la Lumière ! nous criâmes. >>


D'un seul coup, toute l'armée Alliée se mit en branle et chargea, les Chevaliers de la Main d'Argent sur leurs destriers dorés furent des premiers en tête de colonne. En face la Horde chargea et leur chef en premier, un instant, je crus ne plus rien entendre, comme une harmonie parfaite... Cette harmonie fut stoppée par les premiers coups échangés, je revint à mon instinct et frappa de ma masse ! Ces orcs ne résistèrent pas aux cavaliers qu'avaient formés Uther et Alonsus, j'étais l'un des plus fiers, à mener mes chevaliers,moi en tête de colonne. Mais on voyait des certains désarçonnés et piétinés par leur camarades. Le combat était un chaos absolu...


Je releva les yeux et vit que j'étais l'un des derniers encore sur son destrier, mais je fus désarçonné, déconcentré, puis je vis mon cheval tué. Je commençais à combattre, je frappais en gardant dextérité, employant mon enseignement sur ces orcs abjects. Soudain je fracassa le crâne de l'un d'entre eux et m'étonna de voir qu'il n'avait pas l'air de se défendre, il regardait... Je détourna mon regard vers le haut pour voir Lothar se battre contre le Chef de Guerre de la Horde. Nous étions tous en train de regarder ce combat acharné.


Il frappait, frappait, Anduin se défendait bien, et contrait ses attaques. Je n'avais encore jamais vu tel combat, et ce "Chef de Guerre" méritait son titre. Ils étaient à égalité... Soudain, l'orc fit sauter l'arme de Lothar, et ce dernier qui ne vit pas l'attaque, prit le deuxième coup de masse de l'orc en plein crâne... Il regarda l'homme à terre quelques secondes puis se tourna vers la bataille pour crier :


<< LOK'THAR OGAR !!! >>


Les orcs reprirent tous le même cri de guerre, puis reprenaient la bataille, toutes les troupes de l'Alliance furent démoralisées. A ce moment, je courus, je courus et je vis que les autres soldats commençaient à faiblir et prendre coups sur coups.


<< Défendez-vous ! Défendez-vous hommes de l'Alliance ! criais-je. >>


Ils ne répondaient pas, ils étaient démoralisés... A ce moment j'ai à mon tour courut, mais dans une autre direction, employant toute ma force pour tuer tout ennemi sur mon chemin, pour déboucher sur Turalyon, nous nous battîmes ensemble contre eux, dos à dos, nous repoussâmes chaque orcs, les faiblesses de l'un étaient bouchées par l'autre. Uther et Tirion vinrent nous rejoindre.


<< Turalyon ! criais-je
- Arthan ?
- Il faut relever les hommes ! Il faut les relever ! 


Il me répondit d'un hochement de tête et se détacha du combat. Pendant qu'Uther Tirion et moi-même le couvrions. Tous les autres de l'Ordre de la Main d'Argent nous avaient rejoins et nous formions une ligne, Turalyon les avait rappelés au combat. Nous ne voulions pas reculer comme les autres, pas ce chemin pour ça...


Soudain, il jetta son casque, et prit un étendard déchiré au sol. D'une voix forte, Turalyon hurle : 



" Non mes frères ! Ce n'est pas perdu ! Ce n'est pas ce qu'il voudrait ! Regroupez vous ! Chargez ! Non pas pour l'Alliance, non pas pour la Vengeance, mais pour la mémoire de Lothar ! Pour Lothar !"


Dernière édition par Arthan Melhendring le Jeu 25 Fév - 01:53 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Arthan Melhendring


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 9
Localisation: Norfendre

MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 01:16 (2010)    Sujet du message: Arthan Melhendring Répondre en citant

Après la mort d'Uther, les commentaires furent divers pour savoir qui prendrait la tête de l'Ordre de la Main d'Argent. Entre Dathrohan, qui dirigeait les chevaliers avec Abbendis. Personne pour commander les Paladins. Mais ce fut Alexandros qui eût le commandement, certains parlaient de moi, le disciple d'Alonsus et Uther, il faut dire que je méritais bien plus le commandement que cet intégriste de Dathrohan, lui-même qui a condamné Tirion. A cette époque j'avais supplié Uther mais ce dernier ne comprenait pas, alors que Dathrohan lui comprenait et exilait Tirion rien que pour se satisfaire... Et bon, j'étais mal placé pour demander une telle charge, à la mort de celui-ci je pris route vers Quel'Thalas pour protéger ma patrie, avec quelques Paladins et Chevaliers en ma compagnie nous défendirent Quel'Thalas puisnous nous sauvèrent pour Kalimdor, ce n'est qu'après la Bataille du Mont Hyjal que nous revinrent à Lordaeron, moi avec Anthùnil à la main. J'étais à ce moment mal placé pour demander le grand commandement, surtout que cet triple idiot d'Abbendis commençait à créer un mouvement xénophobe envers les autres races, même Renault Mograine était de son côté, je me souviens quand sa fille m'avait insultée de demi-sang elfique lâche. Sans les sages conseils d'Alonsus qui me revenaient en tête j'aurais explosé...


Enfin ! Tout ceci est passé, je suis maintenant ici. 


Mon retour fut fracassant, alors que tous me croyaient morts me voilà fouler le sol du Tournoi d'Argent, les Croisés fiers et droits me saluèrent avec autant d'étonnement que honneur. 


Quelques jours plus tard Tirion me convia au Pavillon d'Argent. Les vaillants et champions avaient quittés la tente et il ne restait plus que les Grands Croisés, les Croisés, Eadric, Palestress, plusieurs vétérans de la Main d'Argent, Eitrigg, Tyrosus Maxwell et Tirion lui-même. Si je me souviens bien mon armure était comme d'habitude avant chaque combats lustrée et brillante. Je pensais au début que c'était pour une charge sur le Fléau mais pas du tout. Tirion dégaina Porte-Cendres et me fit signe de m'approcher, je m'exécutai sans attendre et m'agenouillai comme Palestress m'indiqua de faire avec un signe, je pris Anthùnil à mon tour pour la poser, pointe contre le sol tel un soldat devant son commandeur.


<< De par la Lumière, moi Tirion Fordring t'adoube et te désigne pour guider les nôtres... De par la Croisade d'Argent, de part Alonsus et Uther, je te désigne comme mon second ! >>


Je me relevai tout étonné en lâchant Anthùnil...


<< Moi ? Dirigeant de...
- Exactement, Arthan. Tu fus l'un des premiers Paladins et dans l'élite de l'Ordre, formé par Alonsus Faol et Uther. Tu seras désormais sous mon égide, Haut-Paladin de la Croisade d'Argent. Anthùnil qui fut utilisée par Uther est la lame qui symbolisa son commandement. >>


Je saluai Tirion et tous les autres puis ramassa Anthùnil pour la ranger dans mon fourreau...



<< C'est une tâche que j'accepterai avec joie, Porte-Cendres ! >>


Dernière édition par Arthan Melhendring le Jeu 4 Mar - 14:11 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Arthan Melhendring


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 9
Localisation: Norfendre

MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 01:17 (2010)    Sujet du message: Arthan Melhendring Répondre en citant

Le Bastion Chanteguerre avait depuis longtemps été sécurisé par les héros et aventuriers de la Horde. Pendant l'absence de Garrosh Hurlenfer peu de chose s'y passaient. 


Le Lieutenant Barfang [Je veux bien qu'un Orc pro-Garrosh prenne le rôle ^^] de l'Offensive Chanteguerre traversait tranquillement le Bastion... L'orc massif équipé d'une armure de plaque qui semblait très pesante. Lui la portait avec facilité.


Un réprouvé l'accosta et lui indiqua une pièce sombre du Bastion.


<< Lieutenant ?
- Oui, Morbid ?
- Vous devez être au courant, le Haut-Paladin de la Croisade d'Argent qui reprend les grâces de l'Alliance.
- Oui, on m'en a parlé, oui... l'orc afficha une mine assez colérique.
- Cela pourrait être en désaccord avec nos projets... Il est maintenant capable de passer dans les villes de la Horde et de l'Alliance.
- Oui...
- Vous m'avez l'air assez colérique vis-à-vis de lui, Barfang.
- Tsah ! C'était l'une des raclures qui m'avaient envoyée en camps d'internement après la Seconde Guerre ! Je me souviendrai toujours du Pic Rochenoire quand avec ces autres peau-roses il a maintenu une ligne de soldats sans défaillir ! Nous avions la force, c'était leur perte qui les regardait et ils nous rendaient ce regard, un regard de défi et de courage ! Que proposes-tu Morbid ?!
- Nous devons le couper soit de la Horde, soit de l'Alliance. Mais le couper de l'Alliance sera dur maintenant, alors prenons-le dans notre propre terrain. 
- Dois-je envoyer des chanteguerres s'occuper de lui ?
- Non ! Surtout pas ! Ca éveillerai les soupçons du Chef de Guerre, n'oubliez pas qu'ils ont combattus ensemble à Hyjal et Fossoyeuse !
- Alors vous pouvez le tuer avec vos nécrotraqueurs !
- Non plus, lieutenant. Vous avez dû entendre parler du destin de son dernier adversaire... Il a été carbonisé par son épée, Anthùnil. S'il combat des nécrotraqueurs je les verrais mal résister face à de telles attaques de Lumière et puis, c'est un Paladin. 
- Vous pouvez pourtant facilement vous occuper des Paladins de ces écarlates !
- Ce n'est pas pareil, lieutenant... le réprouvé afficha une mine désespérée et soupira.
- Alors que proposes-tu ?!
- Nous avons besoin de Hurlenfer ! Allez au Tournoi d'Argent et demandez-lui d'utiliser sa réputation auprès des gardes des territoires de la Horde et surtout... Soyez discret. >>


Alors il prit un wyrm et partit aussi vite que possible vers la Couronne de Glaces, il arriva vers le site du Tournoi et arriva au pavillon du Saccage-Soleil. 


<< Throm'Ka Elfe de Sang ! Je demande à parler avec le Seigneur Hurlenfer ! >>


L'elfe lui indiqua le chemin à prendre et l'orc aborda Hurlenfer.


<< Throm'Ka guerrier, que viens-tu faire ici ? dit Garrosh.
- Pouvons-nous nous éloigner ?
- Bien...
- J'ai besoin de vous Suzerain. Arthan Melhendring risque de créer une possible paix entre Horde et Alliance maintenant que le Roi Wrynn lui redonne sa grâce. Vous devez user de vos réputations pour que tous gardes de la Horde l'attaque à vue.
- Ton geste est réfléchit, guerrier ! Thrall ne s'en doutera pas, préviens les agents du Marteau d'Orgrim, qu'ils fassent route vers les capitales de la Horde.
- Oui, chef ! >>




Alors qu'Arthan se dirigeait vers Orgrimmar, un orc courut vers lui à toute allure.


<< Eitrigg ? Que se passe-t-il ?
- N'avance plus, Arthan !
- Que se passe-t-il ?
- Hurlenfer a usé de ses contacts pour que tous gardes de la Horde t'attaquent à vue... N'essaie pas de passer !
- Mais... Pourquoi ?
- Sûrement car il ne veut pas d'un instrument de paix dans la Horde... Va-t-en ! 

- Merci mon ami... >>


Dernière édition par Arthan Melhendring le Jeu 25 Fév - 01:54 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Arthan Melhendring


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 9
Localisation: Norfendre

MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 01:17 (2010)    Sujet du message: Arthan Melhendring Répondre en citant

 La Chute du Roi-Liche : Partie I

    « Pour la Lumière, mes frères ! »
 
 
 
Ce jour-là, l'air est toujours aussi glacial, les Champion des différents pays s'entraînent, ici, au Tournoi d'Argent. Depuis le haut, le Seigneur Melhendring de la Croisade d'Argent contemple les entraînements, il se souvient encore de ces personnes, qui, quelques mois auparavant n'étaient simple que des initiés et ne pensaient que du mal de ce Tournoi. 


Le Général des forces de la Croisade descend et se poste en hauteur pour proclamer : 


<< Mes frères ! >> 


A ce moment, tous ceux qui s'occupaient se tournèrent vers lui, se demandant la raison de sa prise de parole. 


<< Il est temps, mes amis. Vous êtes aujourd'hui les plus Grands Champions de vos pays, vous avez prouvés vos valeurs au Colisée d'Argent, et avez même affronté le puissant Seigneur Nérubien : Anub'Arak... il prit un pause, puis relança. Combien de fois avez-vous croisé le Roi-Liche sur votre route ? Combien de fois a-t-il insulté ceux qui lui avaient lancé défi ? Combien de fois vous a-t-il renié ?! 


Maintenant, nous allons lui prouver qu'il n'aurait jamais dût rater les maintes opportunités de nous achever, nous allons prendre d'assaut la Citadelle du Roi-Liche ! De par la Croisade d'Argent et la Lame d'Ebène, et de part vous, Champions... Le Verdict des Cendres est formé ! >> 


Arthan dégaine alors et brandit haut et fièrement son épée vers la Citadelle du Trône de Glaces. 


<< Nous arrivons pour toi, Arthas ! Le Verdict du Jugement Dernier est tombé : il nous donne ta mort prochaine, et celle de ton Fléau ! 



Pour la Lumière mes frères ! >>


Dernière édition par Arthan Melhendring le Jeu 25 Fév - 01:54 (2010); édité 3 fois
Revenir en haut
Arthan Melhendring


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 9
Localisation: Norfendre

MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 01:18 (2010)    Sujet du message: Arthan Melhendring Répondre en citant

       La Chute du Roi-Liche : Partie II


        « L’heure de la Justice est venue ! »
 
 
 
 
Ca y est… Les armées de la Croisade d’Argent et de la Lame d’Ebène étaient là, ils passaient fièrement la Cour des Ossements, dans l’ombre de la Citadelle du Roi-Liche, marchaient sur les os des morts-vivants qui étaient la dernière défense du Fléau. Enfin, il était temps d’abattre les murs ! Le grand bélier qui était installé dans des constructions hautes en bois, recouvertes des insignes de la Croisade d’Argent avança devant les Portes.

Dans la foule, un cavalier blanc en armure scintillante galopa vers les portes noires de saronite, brandit Porte-Cendres vers la Citadelle et proclama :


« Debout, Croisés d’Argent. L’heure de la Justice est venue ! »


Tous les croisés acclamèrent le Porte-Cendres, le bélier brilla d’une grande lumière.


Un deuxième cavalier arriva sur une monture d’ébène, Darion Mograine était ici ! Il brandit son épée vers le ciel… 


Et le bélier frappa la porte… Une fois.


Un troisième cavalier émergea de la foule, vêtu d’une armure lumineuse et scintillante… Arborant son épée et proclamant :


« Que la Justice frappe les portes qui gardent le mal ! »


Son visage fut à découvert, le Général Arthan Melhendring était là, il dégaina son épée blanche et la pointa vers la porte.


Le bélier retentit sur la porte de saronites… Une deuxième fois.


Le Porte-Cendres pointa les portes noires, tel un ordre impératif, comme s’il ordonna de finir le travail…


Le bélier gronda… Une dernière fois !


Les portes de la Citadelle du Trône de Glaces furent ouvertes !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:36 (2018)    Sujet du message: Arthan Melhendring

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Valgard Index du Forum -> Les bas quartiers -> Parloir des Scribouillards Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com