Valgard Index du Forum
 
 
 
Valgard Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Archives Historiques Valgard

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Valgard Index du Forum -> Les bas quartiers -> L'Estrade des Grandes Gueules
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ballaf
Haut-Thane

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 179

MessagePosté le: Dim 17 Jan - 07:12 (2010)    Sujet du message: Archives Historiques Valgard Répondre en citant

Archives historiques Valgardes  



Introduction  



Près du donjon de la forteresse Azgaror, un vieil humain accompagné d’un nain légèrement ivre, traversaient la cours et marchaient rapidement en direction de l’estrade des Scalps, plus communément appelé par les résidents des lieues, l’estrade des grandes-gueules. L’humain était le principal Maître-archiviste Valgard, il se nommait Arctus Jarülf. Son travail consistait à garder et conserver les archives historiques de l’armée, et à son vieux visage, on remarquait qu’il ne devait pas beaucoup sortir  son nez  des salles d’archives dont il avait la garde. Le maître nain qui l’accompagnait, n’était autre que son principal assistant archéologique, Ülfar Cherchepierre. Lui, était plus une personne de terrain, aimant comme beaucoup d’autres de ses confrères nains, l’exploration, les diverses découvertes, et bien évidemment les chopes remplies de bière.Les deux compagnons, assez pressés, venaient tout droit de la salle des archives du donjon, et l’on pouvait remarquer sur leurs visages un air d’inquiétude. Presque ensevelis sous un monticule de parchemin, Ils arrivèrent près de l’estrade au pied du mur d’enceinte de la grande forteresse. Arctus se tourna alors vers son assistant qui malgrè tout son bon vouloir, n’arrivait pas à suivre les pas de son maître :



- Dépêchons mon brave, nous sommes attendus, et bien évidement… nous sommes en retard. Que faisiez vous donc ? Encore passer la nuit dans votre taverne habituelle je présume… ?
- Certe non, mais veuillez le reconnaitre, je n’ai point la grandeur de vos jambes et ne puis marcher aussi vite que vous.
- Courrez donc alors !

Le nain grommela quelque peu mais s’empressa légèrement afin de ne pas faire crier plus son maitre. Ils arrivèrent alors au pied de la grande muraille du bastion, aux marches de l’estrade des Scalps.
Ce lieu était un endroit assez particulier de la forteresse. Intégré au mur d’enceinte, c’était une corniche faite de pierre, qui s’étendait sur plusieurs mètres au dessus du sol. Elle donnait sur les bas quartiers et avait été construite dans le but, sans doute, que d’anciens orateurs puissent s’adresser au peuple.Arrivant en haut, le nain trébucha sur la dernière marche de l’escalier et s’étala, quelques rires s'échappant de l'assemblée réunie en contrebas. Il s’empressa alors de ramasser ses parchemins, et récupéra son monocle sous le pied d’un garde proche.Arctus le regarda alors en soupirant :



- Une entrée remarquable mon cher… l’alcool ne vous réussi point.
- Ca va, ca va Maître. Je n’ai presque pas bu aujourd’hui,  je n’ai simplement pas vu c’te misérable marche.
- Mettons…   Mais évitez quand même de tomber de l’estrade, vous auriez l’air fin.

Le Maître et son assistant échangèrent encore quelques phrasés, avant qu' Arctus ne fit signe à l’assemblée.
A cet instant, les personnes réunis sous l’estrade cessèrent leurs discussions et le regardèrent. Le Maître Archiviste prit alors un de ses parchemins et commença à s’adresser d’une voix grave mais suffisamment forte pour que tous l’entende :


-Salutations à tous et merci à vous d’être venu. Bien, Je me nomme Arctus, inutile de me présenter d’avantage, la plupart de vous me connaisse en bien ou en mal. Je suis donc ici pour vous informer et vous conter l’historique global de notre armée.
-A noté que certaines parties de ses archives, notamment le premier chapitre, ont été mis à jour récemment avec les découvertes faites principalement dans la région des pics foudroyés par la collaboration des chefs de notre armée ainsi que de Brann Barbe-de-Bronze. Néanmoins, la plupart des sources restent les parchemins et les mémoires des fondateurs ou refondateurs de l’armée. Bien, et maintenant si vous le voulez bien, je vais débuter par le commencement.

Le nain posa alors son derrière sur le haut de l’estrade, il savait que son Maître en aurait pour un moment à tout conter. Par un regard curieux, il loucha tristement sur la taverne, au loin, dans les bas quartier; i savait qu’il ni mettrait pas les pieds avant plusieurs heures. Le maitre archiviste Arctus commença quand à lui à brailler d’une très forte voix, le nom du premier chapitre afin de débuter ses récits…



.............................................................................................................................................................................................................  

_________________
On cogne d'abord, on réfléchit après...

**Ballaf, Haut-Thane de l'Armée Valgard**


Dernière édition par Ballaf le Mar 26 Jan - 04:25 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Jan - 07:12 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ballaf
Haut-Thane

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 179

MessagePosté le: Lun 25 Jan - 06:51 (2010)    Sujet du message: Archives Historiques Valgard Répondre en citant

Chapitre 1 : Des origines lointaines.   



Il fut une époque où seuls les Titans et leurs premières créations régnaient sur le monde d'Azeroth. Aucune des races actuelles peuplant nos contrées n'existaient, et seuls ces créateurs contrôlaient notre monde en maître absolues. Parmi les titans, ils y avaient plusieurs groupes de dieux dont les deux principales familles étaient les Ases et les Vanes, deux puissantes castes divines qui dominaient plus ou moins l’ensemble de celles-ci. Les deux familles partageaient une certaine concurrence pour leurs expériences sur la vie et aussi sur les diverses découvertes, néanmoins, ils étaient soumis aux directives du Panthéon et se respectaient mutuellement. Mais parfois, il arrivait que des tentions entre certaines entités se produisent.Nous sommes environ 80 000 années avant notre ère, et à peu près 16 000 ans avant le départ des titans d’Azeroth. La création de la Légion Ardente et la trahison du Titan noir se sont déja produites quelques dizaines de millénaires auparavant, et depuis cette période dramatique, certaines règles au sein des activités liés à la création de la vie avaient été établit par le panthéon.

Dans la hiérarchie de la famille des Ases figurait Loken et son frère Thorim. Ces deux Titans avaient une multitude de subordonnés dont les plus importants se trouvaient principalement sous les ordres de Loken. Parmi eux figuraient Sjonnir appelé le « sculptefer », lointain père des actuels Vyrkuls mais encore Volkhan, Duronn le Formerune, Einsenfaust « le poing de fer » mais aussi un certain Valdhall ou plus communément appelé à cette époque, « Le gardien des morts ».

La plupart des lieutenants et des serviteurs de Loken étaient en charge de la garde du Temple de la guerre. Ils expérimentaient également leurs créations militaires dans le plus grand secret pour ensuite les soumettre aux Titans. Valdhall était différent de ses congénères. Même s’il était attiré par le domaine de la guerre et des armes, c’était avant tout un ancien disciple venant du Temple de la Vie. Ses créations au sein de ce dernier avaient attiré l’attention de Loken, et il en résulta que Valdhall fut affecté dans le Temple de la Guerre afin d'étendre son talent sur le domaine militaire.

On peut noter que beaucoup de rumeurs circulaient sur ce maître créateur, une disait que dans son domaine « Valgard » une forteresse qui par sa signification se traduisait par « l’enclos des morts », il pratiquait des créations sur la vie de façon assez approfondi, et que celles ci se rattachaient plus souvent au domaine de la mort ou de le recréation du « vivant ». On ne peut dire s’il s’agit ou non aujourd’hui d’une certaine forme de nécromancie ou de magie occulte, les informations recueillies sur le sujet sont trop incertaine. Néanmoins d’après les écrits retrouvés, son premier ordre reçu au sein du Temple de la Guerre, fut de créer une armée de défenseurs destinée à protéger le vaste domaine d’Ulduar.

Valdhall travailla durant plusieurs décennies sur le projet, alternant les voyages et les expérimentations diverses entre le Temple de la Guerre et sa forteresse. Il avançait lentement mais voulait être sur de l’efficacité de sa future armée. Ce qu’il sut bien plus tard, c’est que Loken avait ordonné la même chose à son plus fidele serviteur, Sjonnir le Sculptefer. L’armée de ce dernier fut prête plus tôt que celle de Valdhall, et Loken décida donc d’affecter celle de son lieutenant en priorité.
Cette nouvelle rendit fou de rage Vadhall. Se sentant trahit par son maître, il décida d'utiliser sa future armée pour son propre usage. Quand il l'eut términé, il la baptisa "Armée Valgard" du nom de son domaine, et se retourna ouvertement contre Loken en lui déclarant officielement la guerre. Un conflit sanglant éclata alors entre les deux factions.

Dans les premiers instants de son existence, l’Armée Valgard était une vaste légion composée principalement de Terrestre. On pouvait noter la présence de quelque géant bien spécifique, des créations gigantesque semi-vivante sortit tout droit des laboratoires de Valdhall, des assemblages presque grotesque issus de cadavre de géant runique, mais aussi un grand nombre de prêtre des runes, de soldats d’acier et de pierre. Ils étaient tous d’une conception nouvelle et bien étrange et bénéficiés d’une résistance hors du commun. Valdhall établit une discipline et une hiérarchie stricte au sein de son armée. L’ensemble de celle ci était divisé sous forme de bataillon unique à la fois indépendant et autonome. Par exemple on pouvait remarquer la présence de plusieurs disciplines de combat mélangé au sein d’un même régiment, l’expérimentation de ce type de combat était nouveaux pour l’époque mais les tests engendrés au préalable avaient prouvés leurs valeurs et les principaux chefs estimèrent bon de les utiliser sur le terrain. Un autre détail était que cette armée initiale était lié à son créateur par une technologie aujourd’hui inconnu, et que Valdhall contrôlait la totalité de ses troupes. Celles-ci lui renvoyé en contrepartie une fidélité aveugle.

Afin de prouver l’efficacité de son armée, le Gardien des Morts envoya la plupart de ses bataillons, ce qui représentait quelques milliers d’unités, à l’assaut du Temple de la Guerre. Deux grandes batailles historiques s’en suivirent dans le domaine d’Ulduar. La première se déroula entre le Temple de la Vie et la terrasse des faiseurs, un endroit appelée « la plaine des échos ». C’est d'ailleurs à ce moment que le Temple de la Vie fut en partie détruit, les dégâts et les breves escarmouches occasionnés par le passage des Valgards à l'intérieur des bâtiments furent irréversibles. Un peu plus au nord dans la plaine, s’affrontèrent les principales forces de frappes de Valdhall contre plus d'un tiers des effectifs globaux de l’armée de Sjonnir. Ce dernier prit une défaite cuisante ce qui permit à l’armée Valgard de pénétrer à l’intérieur du temple de la guerre, qu’elle prit, sans presque aucune résistance. La seconde bataille eu lieu au pied de la Bibliothèque de l’inventeur, où l’armée Valgard rencontra une forte résistance contre la division d’élite de géant runique commandé par Duronn le Formerune. Apres plusieurs journées de batailles acharnées, Duronn et ses derniers géants debout furent contraint de battre en retraite à l’intérieur de la forteresse d’Ulduar. Ce fut là la seconde grande victoire des bataillons du Gardien des Morts.

Mais, cette victoire fut brève pour Valdhall car même si son armée siégeait dans presque la totalité des pics foudroyés, il n’avait pas prévu l’attaque sur sa propre citadelle, quelques jours plus tard, par l’autre partie de l’armée de Sjonnir et les divisons d’élites commandées par Einsenfaust « le poing de fer ». Ce que l’on sait, c’est qu’un siège d’une violence inouïe eu lieu dans la forteresse Valgard et que peu on survécu, ce que l’on ne sait point, c’est la façon dont Vadhall fut tuer durant la bataille. L’origine de sa mort est toujours inconnu et seule une grande armure runique noire, ainsi qu’une lourde hache, furent retrouvées à la place de son cadavre. Les tortures pratiquées sur ses principaux sujets révélèrent vaguement que voyant sa perte, le Gardien des Morts se serait désintégré en murmurant un langage runique oublié.
Mais ceci n’est qu'une supposition…

Une fois Valdhall mort, l’armée perdu son lien maintenant la foi aveugle qu'elle entretenait envers lui. Les régiments se retrouvèrent alors livrés à eux-mêmes, et Loken en prit le contrôle assez aisément par la suite.
 Il est difficile d’établir un lien entre ses événements et la guerre qui eu lieu entre les Ases et Vanes, mais il semblerait que ce conflit meurtrier en soit un des points clés, car certaines archives d’autres batailles concernant ce grand conflit qui opposa les deux grandes familles divines mentionnent la présence de l’Armée Valgard.
 Par la suite, et pendant plusieurs dizaines de millénaires, la majorité de l'armée se retrouva en charge de la protection des Terrestres d’Uldaman, bien peu était resté dans le domaine d’Ulduar.

La race des terrestres était avant toute chose une race souterraine et ne se souciant pas des problèmes de la surface. Jusqu’au jour où un évènement majeur arrive et bouleverse leur lien profond avec la terre : la Guerre des Anciens.
Cette guerre épique qui se déroula 10000 ans avant notre ère, marqua profondément les descendants et vétérans de la première Armée Valgard ainsi que tout l’ensemble de la race Terrestre. L’explosion du Puit d’Eternité provoqua chez eux un choc irréversible et suite à celle-ci, ils se retrouvèrent submergés par la douleur de la terre et ils perdirent en grande partie leur identité. Et c’est ainsi qu’ils entrèrent dans un profond sommeil en s'isolant dans les chambres de pierre où ils étaient nés.



Fin du chapitre un .





.............................................................................................................................................................................................................  

_________________
On cogne d'abord, on réfléchit après...

**Ballaf, Haut-Thane de l'Armée Valgard**


Dernière édition par Ballaf le Sam 6 Fév - 18:38 (2010); édité 5 fois
Revenir en haut
Ballaf
Haut-Thane

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 179

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 04:15 (2010)    Sujet du message: Archives Historiques Valgard Répondre en citant

Chapitre 2 : L’armée de pierre devenue une armée de chair. 



Personne ne connait la raison du réveil des Terrestres. La cause de cet évènement qui se produisit dans la cité souterraine d’Uldaman, demeure aujourd’hui inconnue. Nous sommes 2600 ans avant notre ère et la race Terrestre sort de son long sommeil.
Elle avait subit une mutation étrange, les Terrestres découvrirent que leur conception avait changé, ils avaient perdu leur enveloppe de pierre et ils étaient devenue des êtres de chair à la peau lisse. Cette mutation sera appelée plus tard par certain : « la malédiction de la chair ».Les Terrestres, devenues des nains et des gnomes, se lancèrent dans l’exploration et les nains fondèrent un royaume qu’ils nommèrent «Khaz Modan». Pour bastion principale, ils choisirent de bâtir leur capitale « Forgefer» sous l’une des plus hautes montagnes des contrées avoisinantes. Pendant plusieurs centaines d’années les différentes factions naines évoluèrent sans encombre, mais à un moment, leur société prit trop d’importance et le haut-roi Modimus Courbenclume qui gouvernait avec sagesse l’ensemble du peuple nain, avait du mal à maintenir de bonne relation entre les trois grandes factions qui avaient immergées au sein des siens : Le clan Barbe de Bronze, avec pour chef le Thane Madoran Barbe-de-bronze, Le clan Marteaux hardis, dirigé par le Thane Khardros Marteau-hardi. La troisième faction était le clan Sombrefer et le chef n'était autre que le Thane-sorcier Thaurissan.

L’armée Valgard, quand à elle, avait également évolué au sein de cette société naine. A l'époque les chefs de l'Armée étaient composés principalement de Nain dit « Nain d’acier » ou encore appelé les « Givre-acier », La race naine descendante de l’Armée Terrestre Valgard d’origine et pendant cette période, c’était devenue plus une caste militaire indépendante rattaché à la défense des terres de Khaz Modan qu’une armée proprement parlant. A la différence des plus importantes factions naines, ses objectifs divergeaient et c’est quelques années avant le début de la guerre civile naine, que l’Armée commença à intégrer des gnomes et des humains dans ses propres rangs. Le haut Thane Valgard du moment, Kazran "Hache d'acier", du nom de sa fidèle hache double tranchant, avait été l’un des premiers nains à tolérer des relations diplomatiques avec d’autre civilisation que la sienne. Avec le maintient d’une discipline stricte et perdurant toujours les anciennes règles militaires d’origine, il fut le premier au sein de l’armée Valgard à autoriser le recrutement d’autres races. Il estimait comme ses ancêtres que la mixité des styles martiaux ou de diverse technique de combat ne pouvait qu’être bénéfique à un corps d’armée.

C’est ainsi que les premiers seigneurs humains et gnomes purent intégrer officielement les rangs de l’Armée. A ce moment, il faut savoir que celle-ci était composée principalement de nain mais de plusieurs factions différentes. Parmi eux il y avait bien sur des descendants direct de l’Armée Valgard d'origine mais d'autre nain notamment issus des trois grandes factions principales peuplaient les rangs des régiments. La plupart d'entre-eux , content de trouver de nouveaux alliés, décidèrent d’accorder à ces nouveaux venus, les mêmes privilèges que les leurs ainsi qu'un systeme hiérarchique ne les différencient pas de leur race. Pendant un temps, la caste évolua sans grande péripétie et augmenta peu à peu son importance jusqu’à la mort du haut-roi Courbenclume. C’est à ce moment que le conflit entre les trois grandes factions naines éclata et que la « guerre des trois marteaux » débuta.

Cette guerre civile bouscula quelque peu l’Armée Valgard qui jusqu’alors entretenait de bonne relation diplomatique avec chacune des différentes factions. Au vue des objectifs malsains des Sombrefers et à l'avidité de pouvoir du Thane des Marteaux Hardis Khardros, il fut decidé par les chefs d'expulser les soldats qui peuplait en faible nombre leurs rangs. S'en suivit des tentions internes et lorsque les premières batailles au sein de Forgefer commencèrentet, la forte majorité de nain du clan Barbe de bronze au sein des rangs de l’Armée Valgard et les objectifs conjoints des différents chefs détermina le choix du camp au début de cette guerre. En premier temps, elle participa un peu aux premiers événements majeurs de la guerre notamment la chasse du clan des Marteaux Hardis ainsi que celui des Sombrefers de la forteresse de Forgefer. Malheureusement peu d’archive ont pu être mis à jours sur les récits de ces premièrs affronts néanmoins d'importants évènements qui ont eu lieu âpres cette période ont été vécu par Haut Thane Ballaf lui-même. Les rapports qui vont suivre sont issus de ses mémoires de guerre ainsi que des restes de parchemin retrouvés appartenant au vieux maître archiviste de guerre Valgard de l’époque, le nain Wulfram Cherchepierre.

Fin du chapitre deux .



............................................................................................................................................................................................................. 

_________________
On cogne d'abord, on réfléchit après...

**Ballaf, Haut-Thane de l'Armée Valgard**


Dernière édition par Ballaf le Mer 27 Jan - 23:26 (2010); édité 3 fois
Revenir en haut
Ballaf
Haut-Thane

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2009
Messages: 179

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 13:16 (2010)    Sujet du message: Archives Historiques Valgard Répondre en citant

Chapitre 3 : De sang et d’acier, la guerre des Trois Marteaux.



Le glas hurlait en grande pompe ce matin là, les cors de guerre résonnaient dans toutes les galeries de la cité et on pouvait remarquer une activité soutenue dans les bas fonds de la ville. Les rapports de la veille avaient indiqué que l’ennemi se mettait en marche et allait contre attaquer nos premières lignes de défenses sous peu. L'armée de Madoran Barbe de Bronze s’était relayée sans relâche toute la nuit afin de monter une garde sur mais aux premières lueurs de l’aube, l’armée Sombrefer s’approchait des portes de la ville.

Mon nom est Wulfram, je suis un archiviste de guerre et j’avais été affecté à l'un des plus prestigieux escadrons de l’armée Valgard, les Einherjars. Ma mission n’était pas compliquée en soie, je n’étais pas un homme de combat et mon travail consistait à mettre sur parchemin les différentes péripéties du régiment afin de commémorer leurs différents actes de bravoure commis. J’étais un ami proche d’un des soldats qui pour l’occasion m’avait loger dans ses pénates, il se nommait Tarulf Cognepierre. Ce matin la donc, je fus sortit de mon sommeil par ses cris, mais non pas parce qu’il essayait de réveiller ma propre personne mais celle de son jeune neveu, Ballaf.


- Debout troufion ! T’entend pas qu’ca braille dehors ?!
- Gné… ? S’passe quoi tonton ?
- C’est la guerre mon p’tit gars !! T’vas vivre ta première expérience su’l’terrain ! Allez hop ! Enfile moi ton barda et r’joins moi avec tes armes aux portes de la ville ! On est t’nu de s’présenter fissa l’chef qu’il à dit ! P’is grouilles toi !

Le grand et large nain qu’était Tarulf sortit avec précipitation de ses quartiers pour rejoindre ses compagnons d’arme et le jeune nain se leva et s’empressa de suivre les ordres de son oncle. Ballaf n’avait que quatorze ans à cette époque mais grâce à Tarulf, il avait pu bénéficier d’un entrainement spécifique. Ce n’était pas un Einherjar loin de la, mais il apprenait les rudiments de la guerre en servant d’écuyer à son oncle et ceci depuis quelques années déjà. Il ne savait pas ce qu’il était advenu de ses parents et avait été recueillis par celui-ci depuis son tout jeune âge. Je sortit de ma couche également, enfila mon armure, car même si je cognais point, j’étais tenu d’en porter une et tout en accompagnant le jeune Ballaf, je rejoignis le fidèle régiment de haut Thane de l’Armée Valgard, Kazran "Hache d'acier" .

- Nan mais c’pas vrai bordel de bordel !! T’as pas prit ta hache toute neuve que j’me suis cassé le fion à t’faire forger p’tit couillon ?!
- Beuah… Non tonton, dans la précipitation j’lai oublié !
- Nan mais ta pas t’caboche !? Ta hache, c’est comme ta chope de bière ! Ta vie en dépend ! Cours vite m’la chercher avant que j’voie rouge sanglant !

Le jeune nain s’exécuta pour revenir cinq bonnes minutes plus tard aux portes de la ville. La scène ne manqua pas de laisser s’échapper le rire des camarades de guerre de Tarulf. Les Einherjars étaient de bon vivant avant tout. Nain pour la plupart, il y’avait quand même quelques cas spécifiques, parmi eux figurait un vieux mage humain répondant au nom de Aram Naraxar, un spécialiste de la magie des flammes qui avait rejoins l’escadron quelques mois plus tôt. Mon attention fut attirer ensuite par le plus impressionnant des seigneurs du régiment, le demi nain, Bwalf Tranchesec, « le poing fumant » était le surnom que ses compagnons d’arme lui avait donné. C’était un être d’apparence naine mais bien plus grand que ces congénères, on racontait que son père était en réalité un ogre. Même le Thane Rogrum Hurlacier, le chef direct du contingent du chef de l'armée, paraissait presque insignifiant dans sa majestueuse armure runique noire quand il était à coté de lui.

La plupart des troupes de l’armée Valgard avaient été rappelé pour cette bataille, on pouvait noter exactement la présence de trois régiments complets. Dans celui d'élite, il y avait trois escadrons dont deux des impitoyables Gardes de Sang , tout deux commandés par les puissants Maîtres de guerre respectifs : Bjärn Hreingard et le seigneur humain Rudolf Dorn. Les deux autres régiments, dirigés par les Jarls de l’armée, étaient quand à eux composés de brave en grand nombre. Le haut Thane Kazran et ses troupes avaient été placés sous le commandement direct du roi Madoran Barbe Bronze. Etant donné leur efficacité dans les combats en mélée, les chefs de guerres décidèrent que deux des trois régiments seraient utilisés en premières lignes, seul un bataillon de brave servirait de renfort et resterait dans les murs de la ville.

Puis, l’instant fatidique arriva. Les troupes Sombrefer, commandées par le Thane-Sorcier Thaurissan lui même, s’entrechoquèrent avec l’imposante avant-garde de Madoran Barbe de Bronze et deux escadrons de l’Armée Valgard. En quelques minutes, l’entrée de la ville de Forgefer était devenu un véritable champ de bataille. Ce sont les Gardes de Sang du Thane Rudolf Dorn qui avaient échangés les premiers coups d’épées mais ils furent vite submergés par l’incroyable force de frape de leurs ennemis. A cet instant, voyant ses troupes se battre sans relâche mais ne pouvant tenir sans renforts, Le Haut Thane Kazran fit signe à Madoran Barbe de Bronze qui allait envoyer la charge de ses autres soldats dans la mêlée. Madoran acquiesça en lui assurant qu’il surveillerait ses arrières et interviendrait si la situation le nécessitait.

Et la puissante charge de l'escadron Einherjars de Rogrum Hurlacier, accompagné de l’escadron des Gardes de Sang de Bjärn Hreingard fut lancé. Le choc fut sanglant et dès les premières minutes ou ces derniers entrèrent dans la mélée, de nombreux cadavres Sombrefers jonchaient déjà le sol du à leurs coups. Parmi les cris et les entrechoquements de lames, mon regard se tourna alors vers Tarulf suivit de près par son jeune neveu.


- Tonton, J’fais quoi ?! J’cogne les nains la ??
- Tu tapes gamin ! Et avec l’tranchant ! Ta pigé ?! L’tranchant ! R’garde Bwalf et prend exemple sur lui bordel ! Puis t’as intérêt à en trucider au moins cinq ! Sinon j’te garantie qu’mon pied au fion, t’vas l’sentir !

Ballaf regarda alors le géant qui part chaque coup de hache, faisait volé à plusieurs mètres deux voir trois nains Sombrefer. Il se jeta alors à son tour dans la bataille et tout en suivant le géant, il rajoutait quelques baffes supplémentaires à ses victimes afin de s’assurer qu'elles étaient bien mortes. Plusieurs heures d’échanges soutenues se passèrent jusqu’à ce que le glas intérieur de la cité retentisse une nouvelle fois. Un second front apparut et s’était dessiné à l’intérieur de la ville, les Sombrefers, par le biais de tunnel, avaient réussi à faire une percée dans les murs et la bataille ne se deroulait plus qu'à un seul endroit mais s’était etendu alors en plusieurs fronts dans la cité.

C’est à cet instant que l’avant-garde et Kazran lui-même se retrouvèrent coupés du reste de l’armée. Madoran voyant les Sombrefers venir par l'arrière, décida de diviser ses propres troupes en deux afin de tenir deux lignes de fronts mais l'action fut vaine. Seul donc à l’avant avec ses deux régiments ainsi que quelques escouades de Madoran, Kazran braillait ses ordres à tout va, il fallait à tout prix rejoindre l’intérieur de la cité car coupé de Madoran, il serait sans doute impossible pour lui et les siens de tenir bien longtemps face aux vagues ide siège incessante des Sombrefers.


-On tient la ligne Tas d’sbrouffes !! Bwalf , Tarulf, Aram ! Taillez nous un chemin jusqu’à l’interieur ! Rogrum ! suis-moi, nous allons défier et en finir une bonne fois pour toute avec ce pleutre de Thaurissan !

Un duel épique s’en suivit entre Thaurissan et Kazran mais la puissance du sorcier était immense et le haut Thane n’arriva pas à vaincre son adversaire. Il fut grièvement blessé et sauvé in extremis par Rogrum qui le ramena rapidement auprès du reste des régiments qui se battait pour renouer le lien avec les lignes de Madoran Barbe de Bronze. Et ce n’est que plusieurs heures plus tard que les deux corps d’armées purent se rejoindre, la situation s’inversa alors pour les Sombrefers qui se retrouvèrent à leur tour coupé en plusieurs fronts. Vers la fin de la journée, les dernières poches de résistance à l’intérieur de la ville furent vaincues et Thaurissan et le reste de ses survivants se battant encore aux portes de la cité s’enfuirent alors vers le sud de la région de Dun Morogh.

L’euphorie de victoire fut brève, car au même moment des messagers arrivaient de Grim Batol annonçant de mauvaise nouvelle. La femme de Thaurissan, la reine Modgud, avait réussi à faire fuir le roi des Marteaux Hardi ainsi que son armée de la cité. L'armée Sombrefer avait été détruite mais la reine maléfique avait jetté un sort sur la ville. C’est alors que les forces armées de Forgefer et de Grim Batol décidèrent de s'unir et marchèrent vers le sud avec la ferme intention de se débarrasser une fois pour toutes des nains Sombrefer mais ils furent très vite stoppés. Dans sa fureur, Thaurissan avait déchiré la terre en invoquant par erreur le plus puissant des seigneurs élémentaires de feu, Ragnaros. La région était ravagé et un immense volcan noire avait apparut en son centre. Volcan qui sera nommé par la suite en raison de sa couleur, le mont Rochenoire. Les deux armées, voyant alors la région infestée d’une armée d’élémentaire de flamme, rebroussèrent chemin.

Cet épisode tragique marqua la fin de la guerre des trois marteaux. Chacun des camps avait subit de lourde perte et dans les rangs Valgard, on comptait les morts par centaine mais l’armée avait subit plus lourd dégât que la perte de la moitié de ses troupes. Quelques jours plus tard âpres cette bataille, Kazran "Hache d'acier" succomba de ses blessures infligés par Thaurissan . Les meilleurs médecins et prêtre de Forgefer ne réussirent pas à vaincre la magie de sorcier qui circulait et pourrissait lentement dans son corps.

A la suite de cette guerre, Rogrum Hurlacier prit donc le commandement de l’Armée et obtenu par les siens le grade de Haut Thane, mon ami Tarulf quand à lui, fut promu Thane et chef des Einherjars. Pendant un temps, les régiments se retrouvèrent affectées par la mort de Kazran mais le moral se reforma assez rapidement. Continuant par la suite à établir de bonne relation avec leurs voisins Humains, deux quartiers généraux Valgard furent établit au sein des deux grandes capitales, Stromgard et Forgefer. Le jeune Ballaf quand à lui, partit dans le nord perfectionné son maniement des armes et ne revint que biens des années plus tard au sein des rangs de l’Armée Valgard.

Fin du chapitre 3


.............................................................................................................................................................................................................

_________________
On cogne d'abord, on réfléchit après...

**Ballaf, Haut-Thane de l'Armée Valgard**


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:40 (2018)    Sujet du message: Archives Historiques Valgard

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Valgard Index du Forum -> Les bas quartiers -> L'Estrade des Grandes Gueules Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com